Christine Zulehner - Titular Professor of the Innovation & Regulation in Digital Services Chair - Professeure Titulaire de la Chaire Innovation & Régulation des Services Numériques.
 
More details

Musique : fin de la révolution numérique ?

Sep ’16
28
9:00 am
La Chaire Innovation & Régulation des Services Numériques , a organisé, le 28 septembre dernier, une conférence sur l’industrie de la musique et le numérique.

Le secteur industriel de la musique enregistrée, au cœur du développement de l’économie de la musique, a été l’un des premiers et des plus affectés par la révolution numérique. Qu’en est-il plus de quinze ans après les premières offres intégrées de musique numérique ? Le secteur a t-il franchi le pic de recomposition de la valeur ? Les nouveaux entrants sur le segment de la distribution ont-ils réussi à former des modèles d’affaires soutenables – pour eux-mêmes et pour la filière ? Les déplacements de valeur se sont-ils stabilisés ?

C’est à ces questions notamment que cette conférence a été dédiée. Associant économistes des industries culturelles, du numérique et de l’innovation d’un côté, et acteurs de la filière de l’autre, elle entendait faire un point sur l’hypothèse de la « fin de la révolution numérique ».

Ont participé : Hervé Glevarec, Directeur de Recherche CNRS, Dominique Sagot-Duvaroux, Professeur d’économie, Université d’Angers,  François Moreau, Professeur d’économie, Université Paris 13, Dr Florian Drücke, Bundesverbandes Miskindustrie, Maurice Ronai, Directeur de recherche EHESS, Membre de la CNIL, Anthony Belliot, Universal Music, Emily Gonneau, Nuägency, MyOpenTickets, Bruno Lion, Directeur général Peermusic, David El Sayegh, Secrétaire général de la Sacem, Marc Schwartz, Conseiller Maître à la Cour des Comptes.

Voir le programme détaillé

Un compte-rendu de la conférence et certaines présentations seront prochainement disponibles sur ce site.

Culture et médias au défi de l’attention

Sep ’15
21

La Chaire Innovation & Régulation des Services Numériques a organisé, avec le Pôle Medias de HEC Montreal, le 21 septembre 2015, une conférence sur « l’économie de l’attention ».

L’abondance des services numériques et la globalisation de la concurrence en particulier en matière culturelle renouvelle la question de l’attention et de sa captation.  Dans l’environnement numérique cette question de l’attention a pris au cours des années récentes  une place croissante dans la compréhension des mutations de l’économie des médias comme de la culture.

Des « technologies de l’attention » se sont se déployées, qui vont des neurosciences, à la psychologie attentionnelle, du neuromarketing à l’algorithmie, accompagnées par le renouveau de l’appareil de mesure de l’audience, des publics, des usages, des mémoires, etc. A chaque fois, les dimensions économique et marketing sont prévalentes tant l’attention apparaît au cœur de la valeur d’une économie principalement financée par la publicité auxquelles les médias bien sûr, mais aussi la culture n’échappent pas.

Programme

Retrouvez les présentations de :

Thierry Baccino, Directeur scientifique du Laboratoire des usages en technologies de l’information Numériques (LUTIN).

Sylvain Senecal, Co-directeur, Professeur, Département du marketing, Tech3Lab,

Kevin Mellet, Economiste, Orange Labs,

Thomas Beauvisage, Orange Labs

Philippe Tassi, Directeur général adjoint chez Mediametrie-eStat,

Dominique Boullier, Professeur, Directeur du MediaLab, Sciences Po,

Eric Scherer, France Télévision

Tom Pentefountas, Vice-président, CRTC Canada.

La régulation des plateformes numériques

Après avoir proposé une première conférence en octobre 2014, sur l’économie des plateformes numériques, la Chaire Innovation & Régulation des Services Numériques, a organisé une seconde conférence dédiée aux questions de régulation de ces plateformes. Deux exemples concrets de plateformes numériques sur le marché des jeux vidéo d’une part et sur la distribution des produits de parapharmacie d’autre part, ont permis d’illustrer le débat qui a suivi entre les régulateurs les plus concernés : l’Autorité de la Concurrence, l’ARCEP, le CSA et la CNIL.

Ainsi, nous avons pu écouter Cédric O’Neill, fondateur de « 1001 pharmacies.com » et Pierre Forest, fondateur de Metaboli, Marc Lebourges, Orange, Président du Groupe de Travail « Competition Policy » de l’ETNO, avant de bénéficier des présentations et du débat entre les Autorités de régulation représentées au plus haut niveau : Bruno Lasserre, Président de l’Autorité de la Concurrence, Sébastien Soriano, Président de l’ARCEP, Nicolas Curien, Membre du CSA et Edouard Geffray, Secrétaire Général de la CNIL.

L’offre et la consommation des nombreux services proposés sur les plateformes, l’organisation des marchés multi-faces, présentent de nombreuses caractéristiques qui rendent la régulation de ces plateformes a priori complexe. De nombreuses difficultés sont liées à la capacité de réaction rapide des régulateurs dans une économie qui évolue bien plus vite que les textes, tout en préservant la nécessaire sérénité des institutions chargées de les mettre en œuvre. Par ailleurs, à ces marchés par essence globaux, les régulateurs ne peuvent bien souvent opposer qu’une réaction nationale. Le temps et la territorialité des moyens d’actions sont les deux dimensions sur lesquelles il est nécessaire de travailler pour inventer une régulation efficace des plateformes numériques au bénéfice des consommateurs.

Nous vous proposons de retrouver ici l’intégralité des présentations et des débats intervenus lors de cette conférence.

Médias et francophonie : modèles d’affaires et nouveaux publics

Oct ’14
8

La Chaire Innovation & Régulation des Services Numérique s’associe au colloque « Médias et francophonie : modèles d’affaires et nouveaux publics » organisé par HEC Montréal le 8 octobre 2014. Ce colloque tient à rassembler autant les acteurs de l’industrie des médias directement concernés par les défis et problématiques auxquels ils sont confrontés, que les experts et chercheurs académiques intéressés par les enjeux de convergence, de transformation organisationnelle et de modèles d’affaires émergents dans le secteur des médias. Ainsi, experts internationaux, chercheurs et universitaires, dirigeants et professionnels du monde des médias auront une occasion unique de croiser leurs regards, de confronter leurs expériences et d’exposer leurs recherches sur des enjeux communs. Finalement, ces enjeux seront tout particulièrement traités sous l’angle des nouveaux publics francophones.

Un appel à communication est lancé en particulier sur les thématiques spécifiques suivantes :

-      Un grand défi de management dans les médias : quels modèles d’affaires et modèles organisationnels émergent dans l’industrie des médias (télévision, nouveaux médias, médias de l’information, etc.)?

-      Que peut-on apprendre des transformations organisationnelles et d’affaires passées?

-      La place de la règlementation?

-      Qui sont et comment atteindre les nouveaux publics jeunes et francophones?

-      Quels sont les grands enjeux des médias de la francophonie?

-      Quelle sera la francophonie numérique de demain?

Voir l’appel à contribution.